Votre panier
 
Recherche

Bien affûter sa scie à main


L’affûtage d’une scie, comme celui de tout outil de coupe, est une opération importante qu’il faut réaliser avec précision. Nous avons résumé pour vous les différentes étapes.

1. Le matériel
Avant tout, vous devez fixer la lame de scie au plus près de la denture, pour qu’elle ne vibre pas au moment de l'affûtage. Les mors d’un étau équipés de mordaches en bois ou en plastique feront l’affaire.
a. La lime : on emploie généralement une lime de forme triangulaire que l’on appelle tiers-point. Il doit avoir une taille extrafine et une arête aussi effilée que possible.
b. La pince à avoyer : l’avoyage se réalise avec une pince spéciale dite pince à avoyer.

2. La mise en forme de la ligne de coupe
La première opération est la mise en forme de la ligne de coupe. Cette ligne est matérialisée par l’ensemble des pointes des dents. Selon le type, elle peut être droite comme celle d’une scie égoïne, ou bombée comme celle d’une scie à panneau ou à placage. Il faut donc avant toute opération, vérifier la régularité de cette ligne, qui peut varier dans le temps après plusieurs affûtages. La remise en état s’obtient avec une lime douce que l’on passe à plat sur les extrémités de la denture. Cette remise en forme doit être vérifiée tous les 5 à 8 affûtages, ou à la suite d’une usure importante.

3. Le profilage de la denture
Après l’opération de remise en état de la ligne de coupe, les dents dont les extrémités ont été nivelées doivent être retaillées.

4. L'avoyage
Il consiste à cintrer chaque dent vers l'extérieur, afin d’obtenir à l’extrémité de la denture, une épaisseur supérieure à celle de la lame. C’est ce qui s’appelle « donner de la voie » à la scie. D’une façon générale, la largeur de la voie est proportionnelle à la grosseur de la denture et dépend de l’utilisation de la scie.
a. Avoyage important : plus l’avoyage est important, plus le trait de sciage est large, permettant à la lame de circuler librement à l’intérieur du trait de coupe. C’est le cas des scies de débit, afin de faciliter l’évacuation des copeaux.
b. Petit avoyage : plus il est réduit, plus le trait de sciage est étroit. La lame est mieux guidée, le sciage est plus précis, mais l’évacuation des copeaux est plus difficile.
c. Sans avoyage : les dents se trouvent sur le même plan que la lame. C’est le cas des scies utilisées à plat sur la pièce, scie à cheville, ou en butée contre un guide, scie à feuillure ou à placage.

5. L'affûtage
a. Repérez avec attention la pente et l’angle de dépouille de la dent.
b. Placez précisément la lime en fonction de ces deux angles.
c. Donnez le même nombre de coups de lime sur chaque dent, de façon à conserver une ligne de coupe régulière.
d. Réalisez cette opération en tenant compte que l’angle de dépouille s’inverse d’une dent à l’autre. Pour conserver la régularité d’affûtage, il est conseillé d’affûter
ensemble toutes les dents ayant le même sens de dépouille. Procédez ensuite à l’affûtage des dents à dépouille inverse.
Attention : pour les scies sans avoyage, après l’affûtage, pierrez légèrement la face de la lame pour éliminer les bavures de lime.

6. Les scies japonaises
Malgré leur denture très particulière, les scies japonaises peuvent être réaffûtées. Une observation précise de la forme des dents permettra de définir la forme et la position à donner à la lime d’affûtage. L’avoyage est généralement très faible. Pour conserver à l’outil toute sa précision, il est préférable de ne pas l’augmenter.

7. Les scies à dentures fines
Elles semblent impossibles à affûter, mais une loupe en position fixe vous permettra d’y parvenir en employant la même technique.

8. Le scies à placage
Cette scie, ayant une utilisation bien particulière, son affûtage est un peu spécial. Elle ne possède ni avoyage, ni dépouille de denture.
a. En partant du centre, affûtez la partie droite, puis la gauche sans oublier de respecter la symétrie.
b. À l’aide d’une lime extra-douce, biseautez la denture à 45° sur le flanc supérieur, coté manche en bois.
c. Pierrez légèrement le dessous de lame, pour éliminer toutes les bavures restantes.

9. Les scies à dentures trempées
Difficilement affûtables. Il est cependant possible de prolonger l’utilisation à l’aide d’une petite lime diamantée (Voir produits Eze-Lap).

10. L'affûtage machine
Toutes les scies à main peuvent s’affûter manuellement. Pour les scies de machine: scies circulaires, scies à ruban, l’affûtage professionnel est indispensable. Sur un outil tournant, la régularité et l’équilibrage sont très importants. Une denture irrégulière ne coupe pas correctement et s’use très vite.
Paiement sécurisé
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK