Votre panier
 
Recherche

Bien choisir sa fraise de défonceuse


On trouve aujourd’hui sur le marché un grand nombre de modèles de fraises de défonceuse, et il n’est pas toujours facile pour un débutant de faire un bon choix. Nous vous proposons de résumer ici les caractéristiques principales des différents modèles.

1. Cotes métriques ou en pouces
L’évolution du marché de la défonceuse, nous vient en grande partie du continent américain et d’une façon générale des pays anglo-saxons. Pour cette raison, un grand nombre de modèles de fraises sont proposés en cotes en pouces. Nous constatons aujourd’hui en Europe et tout particulièrement en France, une tendance très forte à l’utilisation des fraises en cotes métriques et notamment, à la standardisation du diamètre de queue de fraises à huit et douze millimètres. Le choix des fraises métriques est sans aucun doute le bon choix, car nos coutumes de travail ne s’accommodent pas très bien des cotes en pouces. Le marché européen étant en très forte progression, nous trouvons aujourd’hui des fraises métriques à des prix aussi compétitifs que ceux des fraises en pouces. De plus, il est fort probable que nos voisins anglo-saxons adopteront eux aussi, un jour, le système métrique.

2. HSS ou Carbure de Tungstène
a. HSS : les fraises en acier rapide utilisées sur défonceuse sont aujourd’hui de moins en moins employées. Elles se limitent aux travaux sur bois tendre, avec des vitesses de coupe modérées. Seules certaines applications nécessitent leur emploi.
b. Carbure de tungstène : il est aujourd’hui très largement employé, car il permet de travailler tous les types de matériaux et notamment les bois composites. Grâce aussi au développement de son utilisation, son prix est devenu très abordable.

3. Types de coupe
a. Coupe latérale : la fraise n’est affûtée que sur le pourtour extérieur. Elle est destinée à réaliser une forme correspondant à son profil. Elle s’utilise pour le travail sur le chant. C’est le cas des fraises 1/2 ronde, des fraises à bouveter, des fraises à onglet, etc.
b. Coupe latérale mixte : la fraise est affûtée sur l’extérieur et à son extrémité, permettant d’usiner une pièce sur le chant et à la verticale. Quelques exemples : fraises à feuillure, disques de rainurage, fraises à queues-d’aronde etc.
c. Coupe plongeante : la fraise est affûtée sur l’extérieur et à son extrémité, avec une coupe au centre permettant de plonger verticalement dans le bois. Quelques exemples : fraises droites, fraises pour oculus, fraises à pointe, etc.

4. Le guidage
a. Sans guide : la fraise ne possède pas de pilote et doit être utilisée sur une défonceuse équipée d’un guide d’usinage. C’est le cas de toutes les fraises à coupe plongeante ou à coupe latérale mixte permettant le travail en plein bois.
b. Avec pilote : la fraise possède à son extrémité une partie cylindrique appelée pilote, destiné à venir en appui sur le chant de la pièce pour servir de guide. Ce dispositif est de moins en moins employé, car la friction du pilote sur le bois, produit des marques de brûlures sur le chant de la pièce.
c. Avec roulement : la fraise est équipée d’un roulement placé à son extrémité. Il fait office de guide en prenant appui sur le flanc de la pièce. Sur certains modèles de fraises, il est possible de monter plusieurs roulements de diamètres différents, ce qui modifie la profondeur de pénétration horizontale de la fraise. Le roulement permet aussi de moulurer des pièces de forme, chapeau de gendarme par exemple.
Paiement sécurisé
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK