Votre panier
 
Recherche

Bien choisir sa mortaiseuse


La technique de mortaisage au bédane carré est aujourd’hui de plus en plus employée par les professionnels du bois. Nous vous proposons ci-dessous un comparatif des différentes méthodes de travail.

1. Mortaiseuse à mèche
C’est sans doute la plus courante, car elle est proposée sur la plupart des combinées à bois. Elle réalise la mortaise à l’aide d’une mèche spéciale dite « à mortaiser ». Cette mèche perce le bois et l’usinage se fait par déplacement transversal de la pièce. La mortaiseuse à mèche réalise une mortaise aux extrémités arrondies. De plus, les mortaises étroites et profondes sont souvent peu précises, car la mèche est sollicitée à la flexion pendant tout l’usinage.

2. Mortaiseuse à chaîne
La mortaise se réalise ici à l’aide d’une chaîne, composée de maillons coupants sur trois côtés et pouvant avoir différentes épaisseurs. L’usinage s’effectue par pénétration verticale ou horizontale de la chaîne, en une ou plusieurs passes selon la largeur souhaitée. La mortaiseuse à chaîne permet un travail rapide, principalement pour des mortaises de dimensions moyennes ou importantes. Les mortaises étroites sont limitées par la taille minimale de la chaîne et le fond est en forme de demi-cercle, correspondant au rayon d’enroulement de la chaîne.

3. Mortaiseuse à couteaux alternatifs
C’est une machine industrielle, très performante, mais nécessitant un temps de réglage long et relativement délicat. L’usinage de la mortaise se réalise par déplacement alternatif de plusieurs couteaux à très grande vitesse. Ce type de mortaiseuse est très rapide, mais ne peut s’envisager qu’en travaux de série.

4. Mortaiseuse à bédane carré
Une mèche perce un trou cylindrique et un bédane équarrit ce trou par pression verticale. Les copeaux remontent à l’intérieur du bédane et sont évacués à travers des lumières de dégagement. En résumé, chaque passage du bédane, réalise d’un trou parallélépipédique à base carrée. Partant du principe qu’une mortaise est une succession de plusieurs trous carrés, il suffira de renouveler l’opération, en déplaçant à chaque fois la pièce de bois d’une distance égale à la largeur du bédane employé. Cette technique offre de nombreux avantages.
a. Les mortaises réalisées sont parfaitement rectangulaires, plus besoin d’arrondir les extrémités du tenon comme dans le cas d’une mortaiseuse à mèche.
b. Le bédane travaille verticalement selon son axe, il ne rencontre aucun problème de fléchissement même
dans les petites sections.
c. Le fond de chaque mortaise est plat, pour une surface maximale de collage avec le tenon.
d. Grâce aux faibles efforts d’usinage, il est possible de réaliser une mortaise dont la largeur est différente de celle du bédane. En effet, après le premier passage, il est possible d’augmenter la largeur par simple décalage de la pièce. Le bédane sera capable de reprendre quelques millimètres voire quelques dixième de millimètres sur un des côtés. Cette possibilité est très intéressante pour les travaux de restauration, ou il est souvent nécessaire de réaliser des assemblages, avec des cotes qui ne correspondant pas toujours aux dimensions des outils standard.
Paiement sécurisé
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK