Votre panier
 
Recherche
Accueil > Librairie et DVD > Travail manuel - Tracés > Les rabots, histoire, technique, typologie, collection


Les rabots, histoire, technique, typologie, collection
 

Les rabots, histoire, technique, typologie, collection

Référence : 550284

Sélectionnez la (ou les) option(s) et ajoutez la référence au panier
avant de sélectionner la référence suivante



 
 
85.00 € TTC
Quantité  
 



 
Référence : 550284
DESCRIPTION DU PRODUIT :
Pierre Bouillot - Xavier Chatellard

352 pages - 24 x 31 cm


Les rabots à main, qu’ils soient en métal ou en bois, sont utilisés par l’homme depuis des millénaires. Or, nulle part ces outils n’étaient présentés en détail : cet oubli est réparé par ce livre, devenu dès sa parution un ouvrage de référence.
Les rabots à main sont toujours utilisés notamment en restauration ou en lutherie. Ils sont aussi un prétexte à rêveries et un objet de collection pour l’amateur de vieux outils, un objet d’études pour l’historien des techniques, et le marchand en fait son commerce. Plusieurs musées s’emploient à leur conservation, et l’augmentation du temps libre leur fait parfois reprendre le chemin de l’atelier pour une pratique amateur. Les auteurs ont abordé le monde du rabot à main sous ces différents angles : celui de la typologie qui montre la diversité des formes, celui de l’histoire et notamment celle des fabricants, celui de l’utilisation, enfin celui de la collection.
Les auteurs commencent par présenter l’histoire du rabot ancien. Depuis quand l’utilise-t-on ? Quand a-t-on commencé à le fabriquer pour le revendre ? L’histoire des fabricants français est détaillée ici pour la première fois, tandis que celle des rabots étrangers (mieux connue mais souvent publiée en anglais) apporte un éclairage complémentaire.
Dans la partie technique, les auteurs s’intéressent à l’utilisation : un rabot à main peut fonctionner à la perfection ou au contraire très mal selon l’ajustage auquel il est soumis. Cet ajustage peut présenter certaines difficultés faciles à surmonter si l’on considère chaque organe du rabot et sa fonction. Le lecteur saura ainsi comment régler son rabot pour qu’il puisse travailler avec la meilleure efficacité. L’utilisation de chaque rabot est décrite en détail, montrant comment corroyer une pièce, effectuer un assemblage ou pousser une moulure.
Le rabot en bois ou métallique se présente sous une multitude de formes, si nombreuses que sans guide il est facile de s’y perdre, d’autant plus que chaque modèle a un usage différent. La typologie des rabots anciens est ainsi passée en revue, et le lecteur remarquera que les spécificités nationales sont nombreuses. Si les principales fonctions du rabot (corroyage, mouluration et exécution des assemblages) sont largement décrites, les outils développés par des métiers spécifiques (menuisier, tonnelier, ébéniste, etc.) ne sont pas oubliés. Le lecteur sera peut-être surpris que des métiers comme barman ou politicien l’utilisent, et étonné par les outils du rampiste ou de l’armurier, ainsi que par la diversité des matériaux que les rabots sont capables de travailler : l’ivoire, la pierre, le métal, le cuir, la glace, le tissu et même la matière vivante comme la dent, l’œil ou la peau humaine. Dans chaque cas, l’utilisation spécifique de l’outil est expliquée en détail. Puisque certains rabots anciens ou rustiques sont un peu différents des nôtres, les outils de l’Ancien Régime et de montagne sont étudiés à part. Ces derniers touchent souvent à l’art populaire, et il convenait de parler de leur contexte social, des types d’outils rencontrés, de leur décoration et de leurs spécificités géographiques.
Les outils anciens sont devenus des objets de collection. Les lieux (réels ou virtuels) où l’on peut s’en procurer sont passés en revue et une grille d’estimation est proposée. La collection de rabot nécessite des connaissances particulières devant permettre la restauration (et ses techniques sont ici largement décrites), l’identification et la datation de l’outil, rendues possible par le relevé de près de 400 marques françaises et autant de marques étrangères.
Enfin, une bibliographie critique et un index des noms de rabot et des fabricants français terminent le livre.
 
Paiement sécurisé
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK