Votre panier
 
Recherche
Accueil > Toupillage - Mortaisage > Fraises & P.O. Leman > Porte-outils à coupe d'onglet à 45°


Porte-outils à coupe d'onglet à 45°
 

Porte-outils à coupe d'onglet à 45°

Référence : 250020

Sélectionnez la (ou les) option(s) et ajoutez la référence au panier
avant de sélectionner la référence suivante



 
 
121.00 € TTC
Quantité  
 



 


Référence : 250020
DESCRIPTION DU PRODUIT :


Ce porte-outils, qui semble banal à première vue, offre de nombreuses possibilités d’usinage à la portée de tous y compris des amateurs débutants.

Ses principes d'utilisation
  1. L’assemblage dit : à coupe d’onglet. C’est un assemblage simple et probablement l’un des plus anciens pratiqué par les menuisiers et par les ébénistes. Cet assemblage est constitué d’un tenon et d’une mortaise avec une jonction de moulure à 45°. C’est le seul procédé qui permet la jointure d’angle d’une moulure non contre-profilable.
  2. Usinage d’une moulure à 45°. Une pente à 45° est la forme la plus basique que l’on puisse donner à une moulure. Elle a le mérite de la sobriété et son esthétique peut être associée à tous types de décoration. Sans arête ni forme saillante, elle résiste au temps et sa restauration est généralement simple. Le ponçage est rapide et sans difficulté.
  3. Chanfrein et cassage d’angle. Un chanfrein est esthétique à condition qu’il soit régulier. Monté en bout d’arbre, le porte-outils à coupe d’onglet est opérationnel en quelques secondes et le résultat obtenu sera parfait.
Comment réaliser un assemblage à coupe d’onglet ?
  1. Le calibrage des pièces. C’est un point important pour la bonne réalisation d’un assemblage. Vous devez calibrer toutes vos pièces en série pour garantir une même largeur et une même épaisseur. Avant tout usinage, il faut repérer la position des pièces : traverses droites et gauches, montants hauts et bas. Ce placement doit tenir compte de l’aspect esthétique de chacune des pièces en choisissant ce qui sera la face visible (le parement) de la face cachée (le contre-parement). Lorsque les choix sont faits, apposez les signes d’établissement conventionnels.
  2. Usinez les moulures et les rainures. Elles doivent être exécutées en série sur les traverses et sur les montants, y compris les montants intermédiaires.
  3. Réalisez la coupe d’onglet sur les montants. La coupe d’onglet se réalise selon l’avancement de la moulure et de la largeur de la traverse, fig. 1.
  4. Réalisez les mortaises. Il est conseillé de réaliser les mortaises avant l’usinage des tenons. Il sera toujours plus facile d’adapter l’épaisseur d’un tenon à la largeur d’une mortaise plutôt que l’inverse. La largeur de la mortaise doit tenir compte de l’avancement de la moulure.
  5. Réalisez les tenons. Pensez à placer le parement de la pièce sur la table de la toupie en évitant, autant que possible, le retournement de la pièce, voir les principes d’usinage d’un tenon avec un porte-outils à tenonner.
  6. Réaliser la coupe d’onglet sur les traverses. L’usinage de la coupe d’onglet sur la traverse détermine la largeur du tenon, fig. 3.

Montage du porte-outils sur l’arbre de la toupie

  1. La face arrière du porte-outils doit être en appui sur la dernière bague d’épaisseur et son alésage de 30 mm doit impérativement se centrer sur l’extrémité de l’arbre de la toupie, fig. 4.
  2. La mise en pression du porte-outils sur les bagues d’épaisseur est assurée par une vis sans tête Ø 14 mm, vissée dans le porte-outils et dans le filetage de l’arbre de la toupie.
Caractéristiques
  • Porte-outils en alliage d’aluminium anodisé.
  • Alésage Ø 30 mm.
  • Ø extérieur 75 mm, Ø 20 mm en haut du cône.
  • Fourni avec une vis Ø M14 mm et 6 plaquettes jetables au carbure de tungstène.







Assemblage d'une traverse intermédiaire. La largeur du tenon est égale
à la largeur de la traverse moins deux fois l'avancement de la moulure.
 

 
Paiement sécurisé
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK